Engorgement physiologique

La montée de lait survient entre le deuxième et le sixième jour suivant la naissance. Les seins se gonflent de lait, et deviennent lourds et tendus, mais ce n'est pas douloureux. La production de lait maternel augmente rapidement pendant ces premiers jours qui suivent la naissance. La mère produit plus de lait que le bébé ne peut en boire. Elle peut alors éprouver une tension douloureuse, connue sous le nom d'engorgement.
Engorgement physiologique du sein durant l'allaitement

L'engorgement physiologique initial désigne l'excès de lait dans les seins. Cela engendre une congestion lymphatique et vasculaire et un œdème du tissu glandulaire du sein. L'œdème résulte d'une accumulation de lait maternel, de sang et d'autres fluides dans les seins. Un gonflement de l'aréole ou de la périphérie des seins, voire des deux, risque de provoquer une tension et une sensibilité extrêmes des seins. Dans ce cas, les mamelons prennent un aspect tendu et s'aplatissent. Il ne faut pas confondre l'engorgement initial avec l'obstruction des canaux galactophores, même si ces deux situations résultent généralement d'un prélèvement de lait inefficace. Sans soins, l'engorgement risque de provoquer des difficultés de prise du sein et une mastite.

L'engorgement risque également de survenir de manière pathologique tout au long de la période d'allaitement. Les causes incluent le port d'un soutien-gorge trop serré ou l'utilisation d'une écharpe de portage mal ajustée qui appuie sur les canaux galactophores. Une partie du sein devient alors sensible au toucher. L'engorgement non soigné peut provoquer la baisse de la production de lait, une mastite et un abcès du sein.

Signes de l'engorgement physiologique des seins

L'engorgement initial commence souvent au moment où la production de lait maternel augmente, après l'activation de la lactation, entre le deuxième et le sixième jour suivant la naissance. Les seins deviennent souvent gonflés, douloureux et sensibles. Il arrive qu'ils présentent des rougeurs ou un œdème diffus et que la peau prenne un aspect brillant. Habituellement, ces symptômes surviennent simultanément des deux côtés et sont généralisés. Cela s'accompagne parfois d'une légère élévation de température (< 38,4 °C), mais contrairement à la mastite, il n'y a aucun symptôme systémique. 

Évaluation de l'engorgement des seins

Consultation nécessaire avec un professionnel de la lactation. Un diagnostic d'engorgement passe par l'examen des seins et la constatation de toute rougeur, sensibilité et asymétrie. 

Solutions

Il convient d'élaborer un plan de solutions et de le suivre avec l'aide d'une consultante en lactation ou d'un professionnel de santé. Le secret pour soigner l'engorgement des seins est de multiplier l'extraction efficace de lait maternel. Outre les conseils d'un professionnel de santé, les stratégies à adopter incluent :

  • Allaitement ou expression fréquents et efficaces dès la première heure qui suit la naissance. Les mères doivent allaiter au moins 8 à 12 fois par 24 heures, sans espacer les allaitements de plus de trois heures
  • Si l'allaitement est impossible, Medela recommande l'expression fréquente à l'aide d'un tire-lait, 8 à 12 fois par 24 heures
  • Réchauffer les seins à l'aide d'une compresse chauffante avant d'allaiter favorise l'écoulement du lait maternel
  • Rafraîchir les seins engorgés à l'aide de compresses rafraîchissantes ou de feuilles de chou froides soulage la douleur
  • Avant de mettre le bébé au sein, Medela recommande d'appliquer la technique d'assouplissement par contre-pression. Cette technique consiste à recourir à un massage léger et à une pression douce pour assouplir la zone de l'aréole. Il s'agit de faire reculer et remonter temporairement la tension dans les seins afin d'améliorer la prise du bébé pendant l'engorgement.
  • En cas de zones sensibles sur les seins, les mères peuvent placer le bébé pendant l'allaitement de sorte que son menton pointe vers la zone douloureuse.
  • Lors d'une consultation, un professionnel de santé peut prescrire un médicament antidouleur et anti-inflammatoire qui facilitera l'éjection du lait maternel
  • Si les symptômes ne disparaissent pas après 24 à 48 heures, si des symptômes similaires à ceux de la grippe apparaissent ou si l'état de santé de la mère se détériore, elle doit consulter un médecin, car l'engorgement risque d'entraîner une mastite
  • D'autres techniques, comme les soins thermiques à ultrasons et le massage des seins, soulagent efficacement la douleur dans certains cas

 

Extraits d'études
Reverse pressure softening: a simple tool to prepare areola for easier latching during engorgement (en anglais)

Successful breastfeeding requires efficient milk transfer through the nipple-areolar complex, which includes subareolar tissue. Subareolar tissue resistance increases during engorgement, when expanded circulation and excess ...

Cotterman KJ (2004)

J Hum Lact. 20(2):227-37
Maternal intravenous fluids and postpartum breast changes: a pilot observational study (en anglais)

The current breastfeeding initiation rate in Canada is approximately 87%. By one month, about 21% of women have stopped breastfeeding. Engorgement and edema in breast ...

Kujawa-Myles S, Noel-Weiss J, Dunn S, Peterson WE1, Cotterman KJ (2015)

Int Breastfeed J. 2;10:18
Références

1 Amir, L.H. ABM Clinical Protocol #4: Mastitis, Revised March 2014. Breastfeed Med 9, 239-243 (2014).

2 Jacobs, A. et al. S3-Guidelines for the Treatment of Inflammatory Breast Disease during the Lactation Period: AWMF Guidelines, Registry No. 015/071 (short version) AWMF Leitlinien-Register Nr. 015/071 (Kurzfassung). Geburtshilfe Frauenheilkd. 73, 1202-1208 (2013).

3 American Academy of Pediatrics and The American College of Obstetricians and Gynecologists. Breastfeeding handbook for physicians 2006).

4 Lawrence, R.A. & Lawrence, R.M. Breastfeeding: a guide for the medical profession (Elsevier Mosby, Maryland Heights, MO, 2011).

5 Cotterman, K.J. Reverse pressure softening: a simple tool to prepare areola for easier latching during engorgement. J Hum Lact 20, 227-237 (2004).

6 Kujawa-Myles, S., Noel-Weiss, J., Dunn, S., Peterson, W.E. & Cotterman, K.J. Maternal intravenous fluids and postpartum breast changes: a pilot observational study. Int Breastfeed J 10, 18 (2015).

7 Mangesi L and Dowswell,T. Treatments for breast engorgement during lactation (Review). The Cochrane Library 9, (2010).